Faut-il assurer son chien ou son chat ?

Seuls 3% des animaux de compagnie sont couverts par une assurance vétérinaire. Mais cela devrait se développer. 

C’est un secteur de l’assurance qui pourrait fortement progresser dans les années à venir, celui qui concerne les animaux de compagnie, majoritairement les chiens. On parle ici des contrats qui couvrent les frais vétérinaires, qui peuvent parfois atteindre des sommets. Précisons d’abord qu’une autre assurance de base est souvent bien utile pour les propriétaires d’animaux. Imaginez que votre cheval traverse la route et tombe au beau milieu de la circulation, ou que votre chien saute sur un cycliste… Ici, l’assurance RC (responsabilité civile) familiale intervient si, dans le cadre de votre vie privée, vous êtes civilement responsable d’un dommage causé à un tiers, explique Assuralia. Cette RC (pas obligatoire mais conseillée) couvre les dégâts causés par vous, vos proches mais aussi vos animaux domestiques. Revenons à une autre assurance facultative, et assez neuve sur le marché belge, celle qui couvre, au moins partiellement, les frais vétérinaires. Selon la plateforme HelloSafe, qui permet de comparer en ligne les différentes assurances possibles, la proportion d’animaux assurés en Belgique n’est que de 3 % aujourd’hui, mais devrait s’élever à 5 % d’ici à 5 ans. D’autres pays sont bien plus avancés. On parle de 20 % d’animaux couverts en Grande-Bretagne, et même de 80 % en Suède ! S’occuper d’un animal représente un engagement financier important. HelloSafe a calculé que le budget annuel moyen nécessaire pour un chien était passé, entre 2021 et 2023, de 1.959 euros à près de 2.410 euros, soit une hausse de 23 %.

Ce chiffre englobe toutes les dépenses, de l’alimentation aux soins vétérinaires, en passant par les équipements nécessaires et les éventuels services professionnels. La nourriture représente la part prédominante du budget annuel pour un chien, avec environ 75 % des dépenses en moyenne en 2023, soit 1.800 euros. Les dépenses chez le vétérinaire arrivent en deuxième position, avec un peu plus de 17 % du budget. Les autres frais concernent la propreté, les jouets, les équipements et autres. Dans le détail, HelloSafe calcule que les consultations vétérinaires de routine représentent une dépense moyenne de 145 euros par an et par animal. Ce sont les consultations en urgence et les soins importants qui coûtent beaucoup plus : ils varient de 140 à 1.400 euros par an, en fonction de la gravité et de la durée du traitement nécessaire. Ces frais comprennent les analyses en laboratoire, la chirurgie, l’hospitalisation, les radiographies ou encore les soins dentaires. Alors, on s’assure ? Souscrire une police animaux permet de prendre en charge jusqu’à 80 % des frais vétérinaires, selon l’analyse du marché belge par HelloSafe. Combien ça coûte ? Plusieurs sociétés se disputent le marché, avec des offres dont le prix varie surtout selon le plafond de remboursement ou l’âge de l’animal. Il faut compter généralement entre 150 et 250 euros par an pour une formule de base.

Benoît Franchimont

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BLOG | Binche Assurances I Binche Immo